Retour sur l’assemblée générale du 18 octobre 2016

Outre l’élection au Comité de mise en œuvre du plan d’action du plan de réussite, le financement d’une activité sociale, la question des bourses offertes par le syndicat des enseignants et la participation au fonds de partage, la majeure partie de l’assemblée a concerné les cours complémentaires, entre autres en ce qui a trait à leur attribution et aux plages horaires non régulières. Plusieurs points ont été soulevés.

L’idée de proposer de nouveaux cours et de développer de nouvelles approches pédagogiques (notamment par le biais des TIC), peut soulever un certain enthousiasme chez les enseignants parce qu’on fait appel à leur expertise et à leur créativité pédagogique. La possibilité d’offrir des cours de soir peut même convenir davantage à certains. Cependant, plusieurs enseignants voient dans les «horaires atypiques» une brèche qui les inquiète en ce qui concerne leurs conditions de travail. La date butoir du 15 novembre soumet les enseignants à un empressement qu’ils ont du mal à comprendre. Plusieurs choses restant à clarifier, l’assemblée a préféré suspendre une démarche qui lui semblait précipitée.

Compte tenu des impacts majeurs potentiels sur nos conditions de travail, le SEECD recommande :

  • Qu’aucun formulaire ne soit rempli et retourné;
  • Que chacun des départements adopte une proposition à l’effet de refuser de remplir le formulaire;
  • Qu’une vaste consultation soit faite.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *