Détérioration des conditions de travail dans les cégeps

Les conditions de travail dans le secteur collégial au Québec se sont détériorées à un tel point qu’un sondage mené auprès du personnel révèle que 54 % ont songé à quitter leur emploi au cours des dernières années.

Telle est l’une des conclusions préoccupantes qui ressortent d’un sondage CROP réalisé à la demande de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) et de ses fédérations du secteur collégial, la Fédération des enseignantes et enseignants de cégep (FEC-CSQ), la Fédération du personnel de soutien de l’enseignement supérieur (FPSES-CSQ) et la Fédération du personnel professionnel des collèges (FPPC-CSQ).

Au moment où la CSQ et ses fédérations négocient avec Québec pour renouveler les conventions collectives de leurs membres, le sondage confirme donc l’urgence d’améliorer les conditions de travail du personnel. D’autant plus que la pandémie est venue aggraver la situation. En effet, 63 % des personnes interrogées affirment que la crise sanitaire a eu pour impact d’augmenter leur charge de travail.

Une pénurie de main-d’œuvre qui affecte les services aux étudiants
Autre donnée intéressante : 72 % des répondantes et répondants estiment qu’il manque du personnel dans leur établissement pour répondre aux besoins des étudiantes et des étudiants. Une situation qui, selon 78 % des personnes interrogées, a des conséquences sur la qualité des services offerts à la population étudiante.

Des salaires et des conditions de travail à améliorer
D’autre part, une forte majorité du personnel consulté est d’avis que le gouvernement doit faire un effort, dans le cadre de la présente négociation, pour rendre les emplois plus attrayants. Pour ce faire, 70 % considèrent que cela passe soit par une hausse des salaires ou soit par une amélioration des conditions de travail.

Citations
« Les négociations dans le secteur public traînent depuis plus d’un an par la faute d’un gouvernement qui n’a toujours pas déposé d’offres sérieuses aux tables. Nous sommes à minuit moins une avant le déclenchement de la grève. Il serait temps qu’on se réveille à Québec. » – Sonia Ethier, présidente de la CSQ.

« La lourdeur de la charge de travail des enseignantes et des enseignants est devenue un problème criant auquel le gouvernement doit s’attaquer. La situation était déjà difficile avant la pandémie, et elle s’est accentuée depuis, selon 90 % de nos membres ayant répondu au sondage. » – Lucie Piché, présidente de la FEC-CSQ.

« La grande majorité du personnel de soutien (65 %) est insatisfaite de son salaire et revendique une hausse de celui-ci. Le gouvernement doit répondre à cette demande s’il veut mettre fin à la pénurie de personnel. » – Valérie Fontaine, présidente de la FPSES-CSQ

« Pas moins de 76 % du personnel professionnel des collèges évaluent qu’il y a un manque de personnel dans nos cégeps et 79 % pensent que cela affecte la qualité des services offerts aux étudiants. Nos emplois doivent devenir plus attrayants. » – Éric Cyr, président de la FPPC-CSQ.

Pour consulter les données du sondage, cliquer ici.

Campagne des douze jours d’action contre les violences faites aux femmes

La violence systémique envers les femmes, qu’est-ce que c’est? Ne pas être entendue durant la pandémie, ne plus être vue, être isolée sont des problèmes réels. Les 12 jours d’action contre les violences faites aux femmes, du 25 novembre au 6 décembre, tentent de mettre en lumière ces problématiques et surtout l’aide disponible.

C’est pour cette raison que, dans les prochains jours, vous verrez apparaître sur vos réseaux des vidéos, des témoignages et des gestes de sensibilisation concernant la violence faite aux femmes.

Propagez la nouvelle, publiez les vidéos, sensibilisez votre entourage pour que cesse la violence.

Voici des ressources disponibles pour obtenir de l’aide :
SOS Violence
La rose des vents
La maison des femmes
Les deux guichets uniques du cégep
Toute personne à l’écoute!

Voici l’un des moyens pour faire entendre votre voix : https://petitions.noscommunes.ca/fr/Petition/Details?Petition=e-2841 ou
www.lesmotsdemyra.com sous l’onglet pétition

 Descriptif  de l’œuvre ci-dessus de l’artiste Nancy Martel

« J’imposerai ton genre sur un lit de fleurs ternes, en te disant que tu ne peux te plaindre, puisque tu as la chance de laisser reposer ta propre mort sur un trône de fleurs que je t’ai construit à la sueur de mon front.

Je te glorifierai de garder le silence sur ce trône que je t’ai érigé. Ton auréole sera celle des dieux anciens, ceux mêmes qui ne te reconnaissaient pas comme citoyenne, mais dont on ornait le Parthénon.

Et lorsque tu laisseras couler ta souffrance publiquement, je te dirai que ce sont tes propres larmes qui ternissent les fleurs sur lesquelles tu reposes. »

***

Le crâne est le symbole de la mort, rouge pour symboliser la chair. C’est le/la victime du sexisme systémique, l’être qui subit sa propre mort.

Les fleurs sont noires, ternes. Elles symbolisent les stéréotypes « positifs » sexistes.

L’auréole reprend celle qu’on utilisait pour l’identification des dieux dans la Grèce antique. Elle symbolise la dichotomie de cette société; riche en figures féminines dans la mythologie, fondamentalement sexiste (ainsi que raciste) dans la vie réelle. Je l’ai réutilisée, car elle montre la transmission du sexisme au fil du temps, des époques, des générations. À certains égards, bien des choses n’ont pas changé.

Le sang est la souffrance réelle et souvent en silence.

Journée mondiale des enseignants

Message pour nos membres à l’occasion de la Journée mondiale des enseignants (5 octobre) :

Chaque année, le 5 octobre, une centaine de pays célèbrent la Journée mondiale des enseignants. En ce vendredi, votre équipe syndicale souhaite souligner votre apport précieux et tellement pertinent au développement d’une société meilleure.
Nous, enseignants et enseignantes, jouons un rôle essentiel. En marchant aux côtés de la jeunesse, en élargissant les pensées, en perçant les âmes, en éclairant les cœurs, en aiguisant les regards, en transmettant savoirs et passions, nous sommes des accompagnateurs, des porteurs de lucidité, de réalité et d’espoir.
Nous pouvons être fières et fiers, aujourd’hui et tous les autres jours aussi, d’être les enseignantes et enseignants sensibles et sensés que nous sommes.
Bonne Journée mondiale des enseignants!

 

Votre équipe syndicale

 

Permanence et congés

La permanence est un statut qui s’acquiert au début d’un contrat d’enseignement sur poste dans le collège et qui procure une sécurité d’emploi à la personne qui l’obtient. Les façons d’obtenir la permanence varient selon plusieurs facteurs. Vous trouverez ici un document qui présente les principales façons de devenir permanente ou permanent. Vous également vous informer sur les différents types de congés auxquels vous avez droit dans cet autre document produit par la FEC-CSQ.

Guide à l’intention des enseignants

L’enseignement est l’un des plus beaux métiers du monde, mais les nouvelles enseignantes et les nouveaux enseignants sont souvent précipités dans le monde collégial sans avoir eu l’occasion de l’explorer. Pour plusieurs, il s’agit également d’une première expérience en tant que travailleuse ou travailleur syndiqué — un autre univers à découvrir.

Un guide des enseignantes et enseignants de la FEC-CSQ a été préparé pour vous. Ce guide vise à mieux faire connaître au nouveau personnel enseignant les rouages du milieu collégial.  Vous y trouverez les rôles et le fonctionnement du syndicat et de la Fédération et des informations sur les droits et obligations du personnel enseignant liés à leur travail et découlant de la convention collective. Ce guide permet de s’approprier les éléments les plus importants liés au travail et découlant de la convention collective.

Comment se porte le bien-être au travail ?

En octobre dernier, une consultation portant sur le bien-être au cégep a été mené conjointement par la Direction des ressources humaines et les syndicats des enseignants, des professionnels et des employés de soutien.

Vous avez été nombreux à participer à cet exercice : environ 200 employés, dont plus de 125 enseignants. Depuis, un responsable du SEECD s’est penché sur la compilation des résultats, mais aussi  sur les réponses écrites qui totalisent plus de 35 pages de réponses à développement. De plus, d’autres données recueillies par le biais du Programme d’aide aux employés (CRESS PAE), de la DRH et de la CSQ permettent de dresser un portrait plus précis.

Les résultats préliminaires vous seront communiqués lors de la prochaine assemblée syndicale qui se tiendra le 20 février. Nous verrons également ensemble quelles actions peuvent être planifiées par le syndicat et quelles recommandations pourront être faite au comité chargé du projet, qui les transmettra à la Régie de direction. C’est un rendez-vous à ne pas manquer !

Page generated in 0,081 seconds. Stats plugin by www.blog.ca